Partenaires

ICMPE

Partenaires

CNRS
Univ Paris 12
Univ Paris Est
Labex MMCD



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Plateformes Technologiques > Techniques d’Analyse et de Caractérisation > 11.Propriétés mécaniques

English

11.Propriétés mécaniques

Propriétés mécaniques

 

CONTACT : Philippe Chevallier

 

  Différentes techniques de caractérisation sont disponibles pour déterminer les propriétés mécaniques des matériaux (sollicitation de traction et/ou de compression) :        

• Machine de traction électro-mécanique MTS 20/MH, four possible pour essais à chaud de 200°C à 600°C, cellule de force de 100kN, extensomètre réglable 10 à 50mm, différentes configurations d’éprouvettes possibles :

— éprouvette normalisée de traction monotone axisymétrique, M16 x 200 mm, Du= 8 mm, Lt = 100 mm, L(hors filetage) = 70 mm
— éprouvette normalisée de traction monotone axisymétrique, M8 x 125 mm, Du=4 mm, Lt = 50 mm, L(hors filetage) = 25mm
— éprouvette normalisée de traction monotone axisymétrique, M 10 x 150 mm, Du = 6 mm, Lt = 80 mm, L(hors filetage) = 55 mm
— éprouvette plate, largeur inférieure à 20 mm pour mors auto-serrant
— éprouvette de compression possible…   • Machine de traction électro-mécanique MTS 20/MH

       

    • Machine de fluage Pour matériaux métallo-céramiques haute température 1600°C, possibilité d’atmosphère inerte, éprouvette (exemple) : prismatique base carrée 2.5 x 2.5 x 5 mm3   • Machine de fluage

       

   

• Machine de fatigue oligocyclique (LCF) électro-mécanique INSTRON 8862, Cellule de force ±100kN, configuration de four jusqu’à une température de 800°C avec extensomètre haute température

éprouvette : axisymétrique M18x150mm, Du = 8mm, Lt = 90 mm, L(hors filetage)=30 mm   • Machine de fatigue oligocyclique (LCF) électro-mécanique INSTRON 8862,

       

    • Machine de nanoindendation HYSITRON "TI950 Triboindenter"

La nanoindentation a pour objectif de mesurer localement (à l’échelle sub-micronique) les propriétés mécaniques d’un matériau. Pour cela, la mesure consiste à enfoncer une pointe de grande dureté dans le matériau d’étude et à enregistrer en continu la force appliquée et le déplacement de cette pointe. On en déduit, entre autre, la dureté et le module d’Young.

La nanoindentation présente l’avantage d’être une technique simple et rapide à mettre en œuvre, adaptée aux échantillons de petites dimensions (jusqu’à quelques centaines de nanomètres). Néanmoins, des précautions sont nécessaires pour la préparation de la surface de l’échantillon et l’interprétation des résultats.

Nanoindenteur TI950 d’Hysitron ® (installé en 2013)
— Pointes Berkovich (pyramide à 3 faces)
— Mode Scanning Probe Microscopy pour faire des images topographiques
— Transducteurs quasi-statique et CSM (Continus Stiffness Measurement)
— Cellules de charge appliquant des forces jusqu’ à 12 mN ou jusqu’à 2000 mN selon la configuration
— Platine chauffante (jusqu’à 600°C) sous flux gazeux (mélange d’Argon et d’hydrogène).   • Machine de nanoindendation HYSITRON "TI950 Triboindenter"