Partenaires

ICMPE

Partenaires

CNRS
Univ Paris 12
Univ Paris Est
Labex MMCD



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Axes thématiques transversaux > Molécules, matériaux et procédés pour l’environnement et le développement durable (EDD) > Procédés pour une chimie propre

Procédés pour une chimie propre

Les objectifs concernent la mise en place de réactions multicomposants encore plus complexes avec le développement de réactions à quatre composants, de réactifs bifonctionnels, de composés organoborés (systèmes à trois composants ou domino), ainsi que la généralisation d’approches permettant le stéréocontrôle des processus chimiques.

Le développement de réactifs plus éco-compatibles est également abordé au travers de l’étude des organobismuthanes. Ainsi, des travaux en chimie théorique associant l’expertise d’une équipe de l’UPEM sont envisagés afin de cerner les propriétés physico-chimiques des arylbismuths et comprendre leur réactivité, en particulier dans les réactions de couplage croisé.

Le savoir-faire en électrosynthèse organique est également développé dans le but de répondre aux enjeux de modifications structurales et de fonctionnalisation pour le chimiste organicien. Cette méthodologie concerne soit une approche électro-réductrice qui contribue à l’enrichissement des structures moléculaires dont le motif central est un cycle (hétéro)aromatique pour accroitre les types de fonctionnalité portés par ces cycles (création de liaisons C-C, C-N, C-P) ; soit une approche électro-oxydante, moins développée jusqu’alors, qui permet des aménagements fonctionnels sur des composés hétérocycliques dans des conditions simples et efficaces. Ces approches permettent d’activer tant des liaisons C-Halogène que des liaisons C-H, dans le respect d’une chimie durable.