Partenaires

ICMPE

Partenaires

CNRS
Univ Paris 12
Univ Paris Est
Labex MMCD



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > À noter > Archives 2009 > 26/02/2009 à 11h : Séminaire de Thierry LOISEAU

26/02/2009 à 11h : Séminaire de Thierry LOISEAU

Une nouvelle famille de matériaux poreux : les solides cristallisés de type Metal-Organic Framework (MOF)

L’équipe CMTR a le plaisir d’inviter Thierry LOISEAU, chercheur à l’Institut Lavoisier - UMR CNRS 8180 - Université de Versailles.

Il nous donnera un séminaire intitulé « Une nouvelle famille de matériaux poreux : les solides cristallisés de type Metal-Organic Framework (MOF) ».

Séminaire invité de l’équipe CMTR

Jeudi 26 février 2009 à 11h

Salle de réunion du Bâtiment F, 1er étage


Une nouvelle famille de matériaux poreux :

les solides cristallisés de type Metal-Organic Framework (MOF)

Thierry LOISEAU

Institut Lavoisier UMR CNRS 8180

Université de Versailles Saint Quentin, 45, avenue des Etats-Unis 78035 Versailles

Résumé

Depuis une dizaine d’année, l’intérêt pour la synthèse de matériaux hybrides de type Metal Organic Framework (MOF) ou polymères de coordination n’a cessé de croitre*. Ces composés issus de l’assemblage d’ions métalliques et de ligands organiques (carboxylates aromatiques) peuvent donner lieu à l’obtention de matériaux poreux présentant une faible densité et une grande surface spécifique. Ces caractéristiques font de cette famille de matériaux l’une des voies de recherche pour le stockage de gaz (hydrogène, méthane ou CO2) ou l’encapsulation de molécules médicamenteuses.

La grande majorité des MOF décrits dans la littérature est en majorité obtenu à partir de métaux de transition divalents (Cu2+, Zn2+), quelques uns à partir de métaux de transition trivalents (Sc3+, V3+, Cr3+, Fe3+), mais très peu à partir d’éléments trivalents du bloc p (Al3+, Ga3+, In3+).

Un élément léger tel que l’aluminium peut s’avérer être un bon candidat pour l’élaboration de MOF à faible densité et peu coûteux. Le groupe des solides microporeux de l’Institut Lavoisier de Versailles a entrepris une étude systématique de la réactivité de ce métal avec des carboxylates aromatiques. Plusieurs composés ont ainsi été synthétisés et cette présentation concernera plusieurs exemples de solides de type MOF incorporant l’aluminium. Il sera montré plus particulièrement comment les différentes techniques de RMN et de microdiffraction des rayons X à l’aide du rayonnement synchrotron** sont des outils précieux pour la compréhension de la structure atomiques de ces phases poreuses.

* G. Férey, Chem. Soc. Rev. 37 191-214 (2008)

** C. Volkringer, D. Popov, T. Loiseau, N. Guillou, G. Férey, M. Haouas, F. Taulelle, C. Mellot-Draznieks, M. Burghammer, C. Riekel, Nature Materials, 6 760-4 (2007).