Partenaires

ICMPE

Partenaires

CNRS
Univ Paris 12
Univ Paris Est
Labex MMCD



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Domaines de Recherche > Nanomatériaux et Effets d’Echelle > Nanomatériaux

Nanomatériaux

Microstructure et dynamique dans les nanocomposites à matrice polymère

Ces nanocomposites présentent un grand intérêt au plan applicatif. La compréhension de leurs propriétés originales soulève encore de nombreuses questions fondamentales.

Lire la suite

Matériaux polymères nanoporeux à porosité et fonctionnalité contrôlées

Les matériaux nanoporeux suscitent actuellement un vif engouement en raison de leurs applications très variées dans des domaines très divers des sciences et techniques.

Lire la suite

Relation entre propriétés et structure dans les matériaux nanostructurés et les verres métalliques

La relation nanostructure propriétés est abordée dans le domaine du comportement mécanique de massifs, magnétique de nano-particules et de réactivité de surface.

Lire la suite

Comportement mécanique de verres métalliques

Nous étudions les mécanismes de déformation hétérogène et homogène en modifiant la composition chimique de verres métalliques.

Lire la suite

Verres métalliques par métallurgie des poudres et composites

Des alliages et composites à matrice verre sont élaborés à partir de poudre d’atomisation et frittage flash (SPS).

Lire la suite

Nanomatériaux magnétiques

Les composés à base de terres rares et de fer permettent de développer une nouvelle génération d’aimants permanents et de matériaux pour l’enregistrement magnétique à haute densité. Pour cela, il est nécessaire de substituer le fer par des éléments appropriés afin d’élever la température de Curie mais aussi d’insérer des éléments légers tels que le carbone ou l’azote pour rendre l’anisotropie uniaxiale. Parallèlement aux propriétés intrinsèques, il faut également optimiser les propriétés extrinsèques en (...)

Lire la suite

Composés hybrides pour le stockage de l’hydrogène

Ces dernières années de nombreux efforts ont été faits pour développer des matériaux légers avec de grandes capacités massiques pour le stockage de l’hydrogène. Une méthode innovante et prometteuse pour atteindre ce but est d’associer à l’échelle nanométrique des matériaux poreux qui physisorbent le dihydrogène avec des métaux ou des alliages qui absorbent l’hydrogène après dissociation en surface de la molécule d’hydrogène. A titre d’exemple, des nanoparticules de Ni et Pd ont été insérées dans des composés (...)

Lire la suite

Matériaux thermoélectriques nanostructurés

Une des voies de recherche actuelle pour améliorer les performances des matériaux thermoélectriques consiste à les fabriquer sous la forme de massifs constitués de grains de tailles nanométriques. La conductivité thermique de réseau est ainsi fortement réduite par la diffusion des phonons aux joints de grains. Nous avons travaillé sur la réduction de la taille des grains de CoSb3 par broyage haute énergie et mise en forme par frittage flash. Nous avons obtenu des grains de 100 à 300 nm qui conduisent à (...)

Lire la suite

Silicium poreux et dissolution du silicium assistée par des nanocatalyseurs métalliques

La dissolution chimique localisée du silicium à l’échelle nanométrique est possible par "catalyse de contact" avec des nanoparticules de métaux nobles (Ag, Au, Pt). L’axe de recherche qui a été particulièrement développé au cours des dernières a consisté à créer toute une gamme de nano-objets allant de la nanoparticule pour creuser des mésopores aux réseaux nanostructurés pour former des nanofils de Si. Les applications des nanofils de Si concernent à la fois les cellules solaires de deuxième et troisième (...)

Lire la suite