Partenaires

ICMPE

Partenaires

CNRS
Univ Paris 12
Univ Paris Est
Labex MMCD



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Domaines de Recherche > Santé et Interfaces avec le Vivant > Thérapeutique

Thérapeutique

Un premier aspect des travaux développés à l’ICMPE est celui du diagnostic, avec la conception de puces à ADN ou antigènes, mais aussi de nanoparticules magnétiques pour l’imagerie (fiches 3 et 4). La compréhension des interactions entre matériaux et molécules biologiques a des répercussions dans le domaine de la chirurgie ou l’un enjeu majeur est d’améliorer la biocompatibilité chimique et mécanique des prothèses (fiches 5 et 6) ou encore la mise au point de prothèses délivrant des médicaments (fiche 7). Un autre aspect est celui de la vectorisation de médicament ou de macromolécules à visée pharmacologique (fiches 7 et 8). Enfin il est important de développer des outils originaux pour la synthèse de nouveaux médicaments et de comprendre la dégradation par des molécules biologiques de médicaments déjà sur le marché ou en phase clinique (fiches 9 et 10).

Architectures macromoléculaires pour l’élaboration d’outils analytiques miniaturisés.

L’évolution des connaissances observée ces dernières années dans le secteur des sciences du vivant peut en partie s’expliquer par le développement d’outils performants qui permettent de mettre en place de nouvelles stratégies de diagnostic et de thérapeutique. C’est ainsi que les progrès récents enregistrés dans les domaines de la génomique et de la protéomique sont liés à l’émergence de microsystèmes capables de reconnaissance biomoléculaire (puces à ADN/protéines, labopuces …), couplés à des outils de (...)

Lire la suite

Nanoparticules magnétiques : imagerie IRM et vecteurs d’applications médicales

Ce travail concerne le développement de nanoparticules composites superparamagnétiques pour application dans le domaine biomédical.

Lire la suite

Applications biomédicales des composés intermétalliques dérivés du TiNi

Le composé intermétallique TiNi est très résistant à la corrosion et son comportement mécanique en déformation ressemble à celui des tissus vivants (os et tendons). Ces propriétés mécaniques si particulières se dérivent d’une transformation cristallographique qui s’opère à des températures proches de l’ambiante et qui lui confère des propriétés d’alliage à mémoire de forme. De ces faits, le composé TiNi est très utilisé dans les applications biomédicales : orthopédie, orthodontie, guide de cathéter, (...)

Lire la suite

Polyesters fonctionnels dégradables

Ce travail concerne l’élaboration de polymères dégradables pour des systèmes de libération contrôlée de principes actifs.

Lire la suite

Assemblages macromoléculaires nanostructurés

Ce travail concerne l’élaboration et l’étude de systèmes nanostructurés originaux obtenus par assemblage de polymères et visant à des applications dans le domaine biomédical.

Lire la suite

Synthèse multicomposant de dérivés azotés

Une réaction multicomposant mettant en jeu des organozinciques aromatiques, des aldéhydes et des amines secondaires, permet la synthèse efficace d’amines αα-disubstituées.

Lire la suite