Partenaires

ICMPE

Partenaires

CNRS
Univ Paris 12
Univ Paris Est
Labex MMCD



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Departement Métallurgie Matériaux Inorganiques > Equipes de recherche > Chimie Métallurgique des Terres Rares (CMTR) > Thèmes de recherche > Métallurgie > Détermination expérimentales de diagrammes de phases

Détermination expérimentales de diagrammes de phases

(Contact : J.M. Joubert)
   

L’équipe a acquis une grande expérience dans la détermination des diagrammes de phases binaire ou ternaires. Ceux-ci sont obtenus expérimentalement par analyse d’échantillons mis à l’équilibre thermodynamique par un traitement de recuit à haute température parfois très long. Les analyses les plus courantes sont la diffraction des rayons X pour déterminer la nature des phases en équilibres et l’analyse par microsonde électronique de Castaing pour déterminer leur composition. Des analyses en fonction de la température sont aussi effectuées par ATD.  

 

 

 

  Faits marquants :  

Diagramme de phases du système Mo-Ni-Re

Cette détermination a été faite dans le cadre de la thèse de Khurram Yaqoob. Les difficultés liées au caractère très réfractaire des éléments (deux éléments sont parmi les trois métaux à plus haut point de fusion) ont été levées en utilisant des recuits de très longue durée à très haute température (10 semaines à 1200°C). Ce système est un système d’intérêt majeur pour le développement des super-alliages à base nickel dans lesquels le molybdène et le rhénium sont des éléments d’addition important. Il existait des (...)

Lire la suite

Diagramme de phases Mg-Pd-Ni

Dans la recherche de nouveaux composés à base de magnésium pour le stockage solide d’hydrogène, le système Mg-Pd présente un grand intérêt. Il existe sept composés intermétalliques dans le diagramme de phases binaire, dont la phase la plus riche en magnésium : ρ -Mg6Pd. Pour améliorer les propriétés d’hydrogénation de cette phase en termes de capacité, de stabilité et du coût, la substitution de Pd par Ni a été étudiée. Une nouvelle détermination du diagramme de phase ternaire Mg-Pd-Ni à 400 °C dans le coin (...)

Lire la suite