Partenaires

ICMPE

Partenaires

CNRS
Univ Paris 12
Univ Paris Est
Labex MMCD



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Departement Métallurgie Matériaux Inorganiques > Equipes de recherche > Chimie Métallurgique des Terres Rares (CMTR) > Thèmes de recherche > Métallurgie > Détermination structurale de composés intermétalliques

Détermination structurale de composés intermétalliques

(Contact : J.M. Joubert)
   

L’équipe CMTR s’est spécialisée dans la détermination de structures cristallographiques de composés intermétalliques par la méthode des poudres. Elle bénéficie pour cela d’un parc instrumental important en diffraction X, ainsi que d’un accès régulier aux grands instruments (diffraction des neutrons au CEA de Saclay, à l’ILL de Grenoble et au Paul Scherrer Institut de Villigen en Suisse, diffraction synchrotron à l’ESRF de Grenoble).

Les activités se concentrent sur :  
-  la détermination de structure de composés de structure inconnue (détermination ab initio)
-  l’affinement structural par la méthode de Rietveld  

   

 

Détermination de structure ab initio

La détermination ab initio par technique des poudres s’est extraordinairement développée ces dernières années grâce à l’apparition de logiciels de traitement performants (FOX, TOPAS). Elle nécessite toujours cependant l’acquisition de données de très haute qualité pour les phases complexes. Fait marquant : La détermination ab initio de la structure de la phase β Ta-Al a été conduite. Cette phase est particulièrement complexe (triclinique V=1427 Å, 22 atomes indépendants, 63 paramètres de position (...)

Lire la suite

Détermination des taux d’occupation dans les phases partiellement ordonnées

Une méthode de travail courante dans l’équipe consiste à modifier les propriétés des matériaux (propriétés d’hydrogénation, propriétés physiques…) en effectuant des substitutions chimiques. Quand plusieurs sites cristallographiques de substitution sont disponibles, il est utile de déterminer sur quel site s’effectue la substitution. Ceci est effectué grâce à la méthode de Rietveld. Faits marquants : Structure cristalline du composé pseudo-binaire Mg6Pd0.5Ni0.5 Le composé pseudo-binaire Mg6Pd0.5Ni0.5 est un (...)

Lire la suite