Partenaires

ICMPE

Partenaires

CNRS
Univ Paris 12
Univ Paris Est
Labex MMCD



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Departement Métallurgie Matériaux Inorganiques > Equipes de recherche > Chimie Métallurgique des Terres Rares (CMTR) > Thèmes de recherche > Stockage d’Hydrogène > Propriétés magnétiques et magnétocaloriques des hydrures

Propriétés magnétiques et magnétocaloriques des hydrures

(Contact : V. Paul-Boncour)
 

  Le but de ces études est de caractériser expérimentalement les propriétés magnétiques des hydrures métalliques et si possible de les comparer à des simulations ou à des résultats de calculs de structure électronique. L’absorption d’hydrogène peut entrainer d’importantes modifications de leurs propriétés magnétiques liées à l’augmentation du volume de maille et au changement de structure électronique.

Dans certains systèmes comme les composés La(Fe,Si)13 ou AFe2 l’absorption d’hydrogène permet d’obtenir des propriétés magnétocaloriques intéressantes.

Composés La(Fe,Si) 13H x

Les matériaux de type La(Fe1-xSi x)13 présentent un effet magnétocalorique géant et sont envisagés comme matériaux pour les applications de réfrigération ou de pompe à chaleur magnétique. Ils présentent de nombreux avantages : les éléments qui les composent sont peu chers, ils sont non toxiques, et de plus leur température de Curie est ajustable par insertion d’éléments légers comme l’hydrogène. En effet l’absorption d’hydrogène entraîne une augmentation du volume de maille et par un effet magnétovolumique (...)

Lire la suite

Composés AFe2(H,D)4.2

Les composés AFe2(H,D)4.2 présentent une transition magnétique d’une structure ferromagnétique (F) vers une structure antiferromagnétique (AF) qui est très sensible à l’effet isotopique (H,D). Cet effet isotopique géant, observé pour la première fois dans des phases hydrures, entraine une augmentation de la température de transition magnétique TF-AF d’environ 50 K. de plus, un effet magnétocalorique significatif a été observé autour de la transition, comme le montre la courbe de variation d’entropie (...)

Lire la suite