Partenaires

ICMPE

Partenaires

CNRS
Univ Paris 12
Univ Paris Est
Labex MMCD



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Departement Métallurgie Matériaux Inorganiques > Equipes de recherche > Chimie Métallurgique des Terres Rares (CMTR) > Thèmes de recherche > Magnétisme et Nanomatériaux Magnétiques > Nanomatériaux magnétiques à forte anisotropie.

Nanomatériaux magnétiques à forte anisotropie.

(Contact : L. Bessais)

Composites nanométriques R-Fe-Co-Al-B

Le défi est d’améliorer et comprendre la coercitivité des amorphes massifs de type R-Fe-Co-Al-B (R = Nd, Pr), due à l’existence de clusters nanocristallins dont le rôle et la nature ont été précisés. Contrairement aux auteurs qui privilégient l’utilisation de l’hyper trempe ou de la fusion par aspiration qui ne conduirait qu’à des phases douces, nous avons créé l’état amorphe par broyage à haute énergie et réalisé une cristallisation contrôlée pour atteindre les standards requis. Ces amorphes massifs (...)

Lire la suite

Etude structurale microstructurale et magnétique de Pr2Co7

Dans le but de rechercher de nouvelles phases aux caractéristiques magnétiques performantes nous avons étudié l’alliage nanocristallin Pr2Co7. Parallèlement à ses propriétés magnétiques intrinsèques performantes, il a été nécessaire d’optimiser les propriétés magnétiques extrinsèques par la recherche d’un état nanocristallin approprié. Nous avons montré qu’il est possible d’obtenir un composé nanocristallin monophasé de Pr2Co7 par broyage mécanique à haute énergie. Les affinements de Rietveld de diffraction des (...)

Lire la suite

Etude microscopique et mésoscopique des composés PrCo3-xFex

Calculs ab initio L’étude théorique à l’échelle microscopique a été réalisée par des calculs des structures électroniques au sein de la théorie de la fonctionnelle de la densité (DFT) de quelques éléments purs ainsi que de quelques composés intermétalliques qui forment, RCox avec R = Y et Pr ; x = 2, 3 et 5. Cette étude a été menée avec Jean-Claude Crivello. L’étude des composés à base d’yttrium nous a permis d’avoir des informations sur le magnétisme du sous réseau de Co en l’absence de terre rare magnétique. (...)

Lire la suite