Activités de recherche

Au sein de l’ICMPE, je suis en charge de l’étude, du développement, de la mise au point et de l’exploitation de dispositifs expérimentaux de mesures du transport électronique (résistivité et pouvoir thermoélectrique) et des propriétés magnétiques de différents types de matériaux. Je suis aussi responsable de la plateforme « Mesures et Analyses des Matériaux » (MAM) de l’institut constituée de 11 ITA. Membre du conseil des plateformes, celui-ci se réunit 3 fois par an.
Les matériaux thermoélectriques permettent de convertir directement un flux de chaleur en courant électrique (effet Seebeck) et pourraient être utilisés dans des systèmes de recyclage de chaleur perdue. Le rendement de conversion d’un générateur thermoélectrique dépend non seulement de la différence de température entre source chaude et source froide mais aussi du facteur de mérite adimensionnel des matériaux qui le constituent ZT=α²T/ρλ avec α le coefficient Seebeck, T la température, ρ la résistivité électrique et λ la conductivité thermique. Un bon matériau thermoélectrique a donc un fort coefficient Seebeck, une faible résistivité électrique et une faible conductivité thermique. Pour déterminer les performances thermoélectriques des nouveaux matériaux développés au laboratoire, j’ai amélioré et mis au point 5 dispositifs expérimentaux qui permettent d’obtenir toutes les grandeurs désirées et de couvrir une grande gamme de température (4.2K à 1000K). Le premier est un cryostat de mesure de la résistivité électrique pour des matériaux sous forme de plaques (montage Van Der Pauw) ou de barreaux entre 4.2 et 300K. Le second est un cryostat de mesure du pouvoir thermoélectrique entre 4.2 et 300K (barreaux). Le troisième, un système combiné de mesure du pouvoir thermoélectrique (barreaux) et de la résistivité (plaques) entre 300 et 1000K. Le quatrième, un système de mesure du facteur de mérite thermoélectrique ZT (barreaux) à la température ambiante et le cinquième, un démonstrateur thermoélectrique modulable permettant l’étude de thermoéléments élaborés au laboratoire (soudures, résistances de contact, puissance produite). Pour tous ces dispositifs, j’ai développé les programmes de contrôle et de mesure sous LabVIEW.
Afin de développer de nouveaux matériaux pour l’enregistrement magnétique, des aimants permanents et plus récemment des matériaux pour des applications magnétocaloriques, il est nécessaire de mesurer précisément leurs propriétés magnétiques. Dans le cadre de ces études, j’ai la responsabilité, au sein du laboratoire, de deux appareils de mesures. Un magnéto-susceptomètre MANICS DSM8 pour les mesures magnétiques jusqu’à 1.7 Tesla entre 300 et 900K ainsi qu’un magnétomètre et son système de mesure de la magnétorésistance et de l’effet Hall (0-9 Tesla / 1.9-300K) Quantum Design PPMS, équipé d’un recondenseur des vapeurs d’hélium Cryomech PT410. Je gère les campagnes de mesures, forme les nouveaux utilisateurs et assure le bon fonctionnement et la maintenance de ces appareillages.

Autres activités

Au-delà de ces fonctions, j’ai aussi la responsabilité des trois diffractomètres à rayons X sur poudres de l’équipe, dont un est équipé d’une chambre en température (77-700K), pour lesquels je gère la formation des utilisateurs et l’entretien. J’ai par conséquent été nommé Conseiller en RadioProtection (CRP) de l’ICMPE.
J’assume aussi la responsabilité d’Assistant de Prévention (AP) et participe à différentes tâches d’intérêt général comme la gestion du circuit d’eau glacée et la gestion des fluides cryogéniques, des gaz et des déchets.
Élu président du CLAS de Vitry-Thiais depuis 2017, je suis responsable des activités volley-ball et badminton au niveau de l’Institut.